Les adresses postales à New-York

Trouver ses repères dans Manhattan peut sembler complexe au premier abord. En réalité, l’adressage est organisé grâce à son système de quadrillage. Dans cette article, nous essayerons de comprendre l’organisation des adresses des bâtiments, les raisons pour lesquelles certaines rues et avenues n’ont pas de noms, et les aspects plus techniques de l’adressage à New York.


Un quadrillage rectiligne

Le plan de Manhattan, également connu sous le nom de « grid system », est un réseau de rues et d’avenues qui se croisent à angle droit. Les avenues s’étendent du sud au nord, avec la 1st Avenue à l’extrême est et la 12th Avenue à l’extrême ouest. Les rues, quant à elles, traversent Manhattan d’est en ouest, allant de la 1st Street à l’extrême sud jusqu’à la 241st Street à l’extrême nord. Ce système de numérotation facilite grandement l’orientation dans la ville, car les avenues et les rues sont principalement numérotées, permettant aux habitants et aux visiteurs de se repérer facilement.


Pourquoi certaines rues et avenues n'ont pas de nom

Cependant des particularités existent. Broadway traverse Manhattan en diagonale, du nord-ouest au sud. Entre la 3rd Avenue et la 5th Avenue, il n’y a pas de 4th Avenue ; à la place, on trouve Lexington Avenue, Park Avenue, et Madison Avenue. Certaines avenues ont des noms en plus de leurs numéros, comme Madison Avenue et Columbus Avenue. Dans certains quartiers comme Greenwich Village, Chinatown, et Lower Manhattan, les rues sont souvent nommées et suivent un tracé moins régulier. À Harlem, les rues portent à la fois des numéros et des noms, comme la 125th Street également connue sous le nom de Dr Martin Luther King Boulevard.


Aspects Techniques de l'Adressage

La numérotation des bâtiments suit des règles précises. Les numéros augmentent en allant d’est en ouest, et les numéros impairs se trouvent généralement du côté nord des rues, tandis que les numéros pairs se trouvent du côté sud. Pour plus de clarté, les adresses sont souvent indiquées par l’intersection la plus proche, par exemple, « 45 Essex Street » ou « 42nd Street et 9th Avenue ». Manhattan est divisée en trois grandes sections : Downtown, au sud de la 14th Street ; Midtown, entre la 14th Street et la 59th Street (limite sud de Central Park) ; et Uptown, au nord de la 59th Street. La 5th Avenue sépare Manhattan en deux moitiés : East Side, où les rues à l’est de la 5th Avenue sont marquées « E » ou « East », et West Side, où les rues à l’ouest de la 5th Avenue sont marquées « W » ou « West ».


Focus sur la Première Avenue

First Avenue à Manhattan est une artère majeure qui traverse l’Upper East Side, Midtown et l’Upper West Side, et son histoire est intrinsèquement liée au développement de New York au 19ème et 20ème siècles. Elle fait partie du célèbre Plan des Commissaires de 1811, qui a établi le système de grille de Manhattan. Ce plan visionnaire a été conçu pour organiser et prévoir l’expansion rapide de la ville. Au 19ème siècle, les sections de la First Avenue, notamment autour de l’East River, sont devenues des zones industrielles, accueillant des entrepôts, des usines et des docks. Cette période a également vu un afflux massif d’immigrants, notamment irlandais, italiens, et juifs d’Europe de l’Est, qui se sont installés dans les quartiers adjacents. Au 20ème siècle, les changements infrastructurels et le développement immobilier ont transformé cette avenue en une rue résidentielle et commerciale importante. Aujourd’hui, elle est bordée de gratte-ciels, d’immeubles d’appartements, de restaurants et de boutiques, reflétant son évolution continue au cœur de l’histoire urbaine de New York.

 

Comprendre le système d’adressage de New York, c’est aussi plonger dans l’histoire fascinante de cette métropole. Le grid system, conçu au début du 19ème siècle, reflète les ambitions d’une ville en pleine expansion, cherchant à s’organiser de manière efficace pour accueillir une population croissante. Les exceptions et particularités dans le quadrillage, telles que Broadway ou les rues anarchiques de Greenwich Village, témoignent de l’évolution et de la diversité culturelle de la ville.

 

Retour en haut